Forum officiel de la guilde sur Wakfu
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Liés jusqu'à la mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ire-Haine
Admin
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 30
Localisation : Tonkult

MessageSujet: Liés jusqu'à la mort.   Mer 24 Aoû - 22:16

[Idée inspirée d'un Roman dont je voulais partager le concept]


    La nuit était sombre et les ruelles mal éclairées à Astrub ... Mes verbes de poète ne m'aidaient point pour faire face au désespoir , causé par le deshéritage dont je venais de prendre connaissance. Mon père ayant appris ce que j'avais fait de mes études qu'il avait généreusement payer des fruits de son labeur ne supporta pas de savoir que j’étudiais à être un féca de lettre plutôt qu'un travailleur comme lui.
    C'est le cœur lourd et les poches presque vide , que j'errais sans réel objectif. Un bruissement étouffé me fit comprendre que malgré
l'heure fort avancée de la nuit , je ne devais pas être seul dans la ruelle. Les détrousseurs et les assassins aiment effectuer leurs magouilles la nuit tombée , comme disait mon paternel.
    Fort heureusement une brume naissante commençait à se répandre et je pris la décision d'en profiter pour me cacher. Cependant la ruelle était quasi déserte de décors approprié et la seule solution que je vis fut de me plaquer dans l'embrasure d'une porte arrière d'une quelconque boutique.
    Je vis petit à petit trois silhouettes se détachées dans la brume nocturne. A leur façon de se mouvoir , je devinais que ces Srams étaient là pour essayer de me détrousser , ayant senti en moi une proie facile. Je ne leur aurais pas donné tort sur le moment. Car malgré les entrainements au combat que tout jeune suis à l'académie , je n'avais pas encore eu l'occasion de mettre mes talents à l'épreuve en situation réelle ... et potentiellement mortelle. Les trois complices devaient faire équipe depuis un moment déjà , d'un simple regard ils se dispersèrent et fouillèrent chacun un recoin de la ruelle. Le plus près de moi ne devait plus être qu'à quelques mètres , je me plaquait au maximum au fond de ma piètre cachette. Je sentait sa présence de plus en plus proche de moi et craignait à chaque seconde qu'elle soit ma dernière.
   Me décident au dernier moment avant qu'il ne soit trop tard , je jaillis de ma cachette et pris le premier de mes poursuivants à son propre jeu. J'envoyais mon plus puissant crochet du droit en plein dans sa mâchoire , envoyant le sram au sol. Les deux autres réagirent au quart de tour et sortirent leurs dagues effilées dans la fraction de seconde suivante. Ils s'approchèrent  lentement de moi en secouant négativement la tête , comme pour me faire comprendre que maintenant ils allaient me tuer , pour avoir oser frapper leur complice.
   Ce dernier recommençait à bouger et porta la main à son front. Ses amis se rapprochaient dangereusement de moi et plus par reflex qu'autre chose ma main se porta à mon bracelet féca. Je su immédiatement quoi faire , et le bracelet réagit instantanément en érigeant un bouclier devant moi. Les dagues de mes assaillant n'étaient plus qu'à quelques centimètres de ma gorge quand le bouclier fut solidement en place et les arrêta net. Je savais que malgré tout , il ne tiendrait pas infiniment et je regardais à droite et à gauche si une solution quelconque s'offrait à moi. Les lames ennemis revinrent à l'assaut et je vis le bouclier céder encore un peu. Prenant une profonde inspiration , je fit tout les efforts pour attirer de mes cris l'attention d'une âme salvatrice.
   Le sram que j'avais mis au sol s'était finalement relevé et il ne lui fallut que peu de temps pour se joindre aux envies meurtrières de ses camarades. Les trois assauts combinés frappaient de plus en plus fort mon bouclier qui , lui tenait de moins en moins. Soudain un son que je n'espérait plus se fit entendre.
   Quelqu'un accourait.
   Un des srams se retourna pour faire face à la nouvelle menace. D'un bref regard , je pu voir celui venu m'aider. Le sacrieur , car c'était sa race , avait l'apparence la moins engageante que j'eu vu depuis longtemps. D'un gabarit tel qu'il devait avoir des bras deux fois de la taille de mes cuisses. Son corps était une mosaïque de souffrance et de douleurs qui montrait bien qu'il en avait bavé au cours de sa vie. Il toisa son adversaire le plus direct et sortit son arme de derrière son dos , sa hache avait quelque-chose que je n'avais jamais vu auparavant et malgré mes connaissances , je ne sût ce que cet oeuil en son centre représentait. Mon sauveur assena un puissant coup en pleine poitrine du sram qui , en dépit des réflexes innés à cette race , ne put qu'encaisser l'attaque tant la vitesse du colosse était prodigieuse. Avant que les deux moitiés séparées du sram ne touchent le sol , le sacrieur se saisit d'un second adversaire de sa main libre et l'envoya en l'air au dessus de lui. Le sram volant essaya de contrôler son vol , mais en fut bien incapable et quand il fut de nouveau à porté le géant le cueillit du plat de sa lame et le broya contre le sol.
   Le sram restant réalisât que la plus grande menace n'était pas devant , mais derrière lui. Il fit preuve d'une vivacité effarante et se retrouva , grâce au contrôle des ombres , instantanément derrière le sacrieur. Il assenât immédiatement un coup au niveau des reins , la lame mordit profondément , mais comme si il en ressentait rien le colosse se retourna lentement. Sa dague toujours plantée dans le corps de celui qu'il avait crut avoir , le sram les yeux écarquillés sût que sa dernière heure était là. Tout ce que je pu voir de ma position , fut une grande gerbe écarlate qui engloutis le sram et sans un bruit de plus le combat fut fini.

   "-Merci..." dis-je à mon sauveur entre deux respirations ardues tant l'action avait augmentée mon rythme cardiaque.

   Il se retourna et me toisa , un frisson me parcourut en croisant ce regard froid et sans sentiments. Puis un rictus se dessina sur son visage.
 
   "-Bah c'est bonnar mon gars ! me dit-il d'un voix grave mais enjouée. Goibniu avait un compte à régler avec ces merdeux de tout' façons. Mais si tu veux vraiment remercier Goibniu , payes lui donc un verre à la taverne. Il me fallut un moment pour comprendre que le Goibniu en question c'était lui.
   "-Je crois bien , que je te dois au mois celà. dis-en jetant un dernier regard aux trois cadavres étendus. Au fait mon nom est Félix."


Dernière édition par Ire-Haine le Mar 6 Sep - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhanak
Admin
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 21
Localisation : France

MessageSujet: Re: Liés jusqu'à la mort.   Mer 24 Aoû - 22:27

Goibniu aime la baston !
Goibniu approuve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Adhanak
L'Ombre Renard :3

avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 29/05/2015
Age : 20
Localisation : Avec les renards et les écureuils :3

MessageSujet: Re: Liés jusqu'à la mort.   Mar 6 Sep - 22:03

Ah mais si je l'avais déjà lu !
Et j'aime beaucoup :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liés jusqu'à la mort.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liés jusqu'à la mort.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVENT( quête ouverte ) Jusqu'à la mort, s'il le faut !
» Daghild • Jusqu'à la mort, nous espérons.
» [Accepté] J'mords jusqu'à la mort !
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum officiel de L'arbre Des Douze :: RP :: Le comptoir aux histoires-
Sauter vers: